84358466_222563715419526_753022159147761

La Miette ou l'histoire de l'aîné qui refusait d'oublier

 

Mélancholique ermite,  bougeon mais néanmoins homme au grand coeur, il vit reclus dans son temple de la solitude où règne les bibelots chargés de souvenirs précieux.

Mais LUI refuse de vieillir. Il ne peut pas y faire grand chose sinon résister contre le temps qui passe.

Un beau matin, comme tout les matins, il est assis là, à sa table en formica, mangeant son morceau de pain et de camembert trempé dans le café. Il se souvient.

 

Mais alors vient un élément qui va briser le fil de sa routine quotidienne, un tout petit élément qui va tout chambouler.

Une miette.

De ce tout petit grain de sable va naître une véritable chorégraphie effrénée qui entrainera Monsieur Léon à revivre sa vie, ses amours, ses bêtises d'enfants, les beautés observées. Au rythme de la musique d'une vie comme au rythme de la musique funky, ce voyage l'emmenera à se questionner sur la sagesse de l'âge, sur la vieillesse et sur la joie de vivre.

Un monologue intense, multi-sensoriel et universel sur la nature profonde de l'individu et de son rapport au temps. Une douce folie qui pourrait bien le conduire au coeur de lui-même...

La Miette, ou l'histoire de l'aîné qui refusait d'oublier interroge sur la place des personnes âgées dans nos sociétés actuelles qui fonctionnent à un rythmne effréné et questionne aussi sur des thèmes existentielles tel que la vieillesse, le temps ; insistant surtout sur l’individualisme et l'isolement.

Au même titre que les oeuvres de Jonas Jonasson, le spectacle aborde ces thématiques avec humour, dérision, originalité et légèreté, incitant à l'empathie ; où chaque spectateur est amenés à s'imaginer dans la peau de ce vieillard que nous serons toutes et tous un jour ou l'autre.

Note d'intention

" Là où il n'y a rien de digne, il ne peut rien avoir de bon. Il n'y a pas beaucoup de dignité dans la manière et les conditions dont nous considérons les personnes âgées. "

 

Notre but premier est de bousculer les idées pré-conçues sur la vieillesse ; de chercher une échappatoire poétique et libérée de l'image péjorative et des clichés réducteur qu'elle renvoie.

L’acte théâtral qui émerge de ces questionnements s’articule autour de la création d’un langage, d’une gestuelle autour du corps, de l’être et de l’inconscient.

Nous avons choisi de développer le mouvement dansé et la corporalité de la marionnette portée ; forme d'art toute particulière qui apporte une infinité des possibles.

Ensemble, nous chercherons à travers le corps comment traduire cette ouverture d'esprit vers l'autre et le déclic/ l'envol qui permet à chacun de s'accepter et d'accepter les effets du temps et de la vie sur sa personne.

L’art de la marionnette vient nourrir cette interrogation sur la présence de l’Autre en soi et autour de soi, permettant une introspection fidèle à la réalité.

 

Un mélange donc de théâtre/ marionnettes, de danse, de mime et de musique en live partageant sur scène l'histoire de tous ; toutes ces formes d'Arts au service de ce récit social universel.

83903481_601030997343211_906860507218680

Adresse

2, Rue Lescouvé

80000 AMIENS

  • Facebook

Contact

© 2019 par CiedesInvisibles. Créé avec Wix.com

Nous contacter