Adresse

2, Rue Lescouvé

80000 AMIENS

  • Facebook

Contact

© 2019 par CiedesInvisibles. Créé avec Wix.com

Nous contacter

Le Chat noir

 

Raconter l'humain dans sa folie.

 

Lui est un homme ordinaire. Il respire, il ressent, il vit comme tout le monde et comme tout le monde, Lui n'a pas de nom. Malheureusement pour lui, la superstition n'est pas loin. Un fantôme le poursuit, le hante.

 

Un chat.

 

Alors qu'il se sait condamné, ses émotions les plus profondes ressurgissent. Il lutte essayant de ne pas succomber au désir de se plonger aux plus profond de ses pulsions, il gesticule pour fuir mais doit affronter son être, la partie la plus sombre de sa conscience. Il perd pied, perd le contrôle mais tente de s'expliquer. Les secondes défilent, le temps s'écoule.

Résistera-t'il ?

 

À partir de 13 ans

Durée : 1h

Un monologue intense, multi-sensoriel et universel sur la nature profonde de l'individu qui se terre en nous et nous appelle, nous poussant ainsi à nous questionner sur notre identité réelle.

 

Le chat noir interroge et critique sur des sujets de société d'hier et d'aujourd'hui comme les violences conjugales ou bien la considération envers les animaux.

 

Là où d'autres auteurs mythique du théâtre tire leurs oeuvres vers la lumière ou le merveilleux, Poe les tirent dans un romantisme sombre, vers l’ombre et les ténèbres. Quand Shakespeare nous entraîne dans un monde féérique et merveilleux, Poe nous invite dans un cauchemar sublimé, à la beauté mystérieuse et envoûtante.

Car il raconte l'humain dans sa folie, dans sa propre nature.

Note d'intention

Aux premiers abords, Edgar Allan Poe est connu pour être le père de la littérature de polar/ fantastique mais il serait très réducteur de le résumer qu'à cela. Dans son style il a su développé une littérature morbide et pourtant très philosophique axée autour du surnaturel, du fantastique, de l'étrange.

Poe est un démystificateur, un "arracheur de masques". En effet, c'est l'un des premiers écrivains à faire état d'une désagrégation de la personne dont l'origine est sociale, économique, politique. Cherchant à prouver à Autrui que la raison ou la morale sont des masques sociaux plaqués sur des tendances inavouées ou inavouables, il tâche de révéler la mauvaise conscience recouverte par cette bonne conscience pragmatique et puritaine aux États-Unis du 19ème siècle. Comme lui, nous souhaitons tenter d'exposer une histoire humaine parmi tant d'autres, une histoire contant le chemin qu'emprunte involontairement un être humain qui se perd dans ses travers jusqu'à tomber dans la folie.

 

La marionnette, tout comme Edgar Allan Poe dans ses oeuvres questionne sur la présence du double. Elle semble démontrer une recherche perpétuelle de l'identité impossible, ou perdue, de la personne humaine.

 

Comme Hegel ou Freud, elle transfère dans l'ordre de la fiction cette dualité complémentaire de l'être et du non-être, du conscient et de l'inconscient ; comme les effets d'un Double latent, omniprésent et toujours menaçant. Ici la marionnette se débat avec son soi intérieur, le marionnettiste, qui comme les besoins ou la perversité dirige dans l'ombre ses choix de vie.

 

La musique live permet d'accentuer cette descente vers la folie et permet de rythmer les mouvements de la marionnette. Alors que le rythme s'accentue, le corps trépigne, se débat, lutte, court partout et tente de résister.

Calendrier de représentations